Employee advocacy : tour d’horizon avec Marie-Laure Laville sur les bonnes pratiques à adopter

Employee advocacy : tour d’horizon avec Marie-Laure Laville sur les bonnes pratiques à adopter

L’engagement des salariés est un enjeu majeur pour l’entreprise, non seulement pour attirer de nouveaux talents mais aussi pour les retenir. Bien qu’augmenter l’engagement des salariés soit une priorité pour les entreprises, cet objectif est difficile à atteindre dans la pratique : la dernière étude de Gallup a montré qu’à l’échelle mondiale, seulement 13% des salariés se sentent engagés. En parallèle, les marques sont amenées à repenser leurs stratégies de communication digitale pour faciliter le partage d’informations en interne comme en externe.

Face à ces enjeux, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mettre en place un programme d’employee advocacy sur les réseaux sociaux : en suivant l’actualité de l’entreprise et de l’industrie en temps réel et en la partageant spontanément sur les réseaux sociaux, les collaborateurs deviennent des ambassadeurs. Ils développent ainsi leur sentiment d’appartenance à l’entreprise et leur personal branding tout en renforçant l’image de l’entreprise. 

LEWIS a signé un partenariat avec Smarp pour développer son offre Employee Activate permettant aux salariés de devenir des ambassadeurs sur les réseaux sociaux.

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Marie-Laure Laville, auteure de Les Relations Presse à l’heure du digital – des influenceurs aux ambassadeurs… et General Manager de LEWIS France sur les enjeux de l’employee advocacy :

Bonjour Marie- Laure, pourquoi encourager les salariés à prendre la parole sur les réseaux sociaux est devenu essentiel pour les marques ?

Les collaborateurs sont tout simplement de vrais ambassadeurs : un salarié qui est fier de travailler pour l’entreprise va naturellement parler d’elle sur les réseaux sociaux. Par exemple, nous organisons tous les ans chez LEWIS un Delta Day permettant aux collaborateurs de se rassembler, étant donné que nous avons des bureaux dans plusieurs pays. Les collaborateurs prennent au cours de ces activités des photos et ils les partagent spontanément sur les réseaux sociaux en ajoutant des commentaires personnalisés.

Marie-Laure Laville

Je pense que le facteur humain est très important pour une entreprise. L’émotion générée par les salariés va créer de l’intérêt pour la marque, elle va générer des leads et du trafic vers le site web de l’entreprise tout en renforçant l’image de la marque.

Des entreprises mettent d’ailleurs en place des programmes visant à améliorer le bien-être au travail et à renforcer l’engagement des collaborateurs : 75% des salariés partagent le contenu de leur entreprise sur un ou plusieurs de leurs réseaux sociaux personnels par sentiment de fierté ou d’appartenance à leur entreprise.

Le partenariat de LEWIS avec Smarp s’inscrit dans la lignée de l’offre Employee Activate de LEWIS, pourquoi avoir choisi Smarp dans le cadre de ce partenariat ?

La solution Smarp allie des fonctionnalités performantes avec une simplicité d’utilisation : Smarp est une solution clé en main, intuitive, qui facilite le partage de contenus via les salariés sur les réseaux sociaux. Le système de gamification qui est proposé rend la prise de parole des collaborateurs ludique.

L'employee advocacy sur les réseaux sociaux

De plus, Smarp permet de mesurer les résultats obtenus, notamment l’EEMV (Estimated Earned Media Value) qui est un indicateur très important pour les marques.

Quelles sont d’après vous les bonnes pratiques à adopter en matière d’employee advocacy ?

Je pense qu’il faut sensibiliser les salariés et surtout les rendre fiers de la marque. Il faut être à l’écoute des collaborateurs et créer un lien de confiance pour déclencher l’envie de parler spontanément de l’entreprise notamment sur les réseaux sociaux.

L'employee advocacy et l'engagement des salariés

La transmission des valeurs de l’entreprise est aussi une étape clé. Impliquer davantage les collaborateurs dans la culture de l’entreprise est essentiel, par exemple en organisant des events.

Renforcer la collaboration entre les jeunes professionnels et ceux qui ont plus d’ancienneté dans l’entreprise est aussi une approche intéressante car ils ont différentes expertises et façons de travailler et ils n’ont pas la même manière d’appréhender les réseaux sociaux.

L'engagement du collaborateur

Il faut laisser place à la créativité et laisser aux salariés la liberté de s’exprimer : l’employee advocacy est une démarche volontaire, il ne faut pas contraindre les collaborateurs à s’exprimer sur les réseaux sociaux.

Il faut montrer aux salariés l’intérêt d’être connectés et d’être actifs sur les réseaux sociaux. Par contre, il faut les sensibiliser aux bonnes pratiques en mettant par exemple en place une charte.

Quelle est la plus-value d’une telle démarche pour l’entreprise et pour les collaborateurs ?

Vous avez différentes raisons qui encouragent les entreprises à aider les salariés à devenir des ambassadeurs sur les réseaux sociaux :

✔  Cette démarche permet de fédérer des idées, des avis.

Je pense en effet que l’intelligence collective fait le succès d’une entreprise. L’employee advocacy permet à la marque d’être au plus près de ses collaborateurs ; il s’agit d’un bon indicateur pour comprendre les attentes des salariés.

Citation Marie-Laure Laville : L'employee advocacy permet à la marque d'être au plus près de ses collaborateurs

 Le fait d’impliquer le salarié dans la stratégie de communication de l’entreprise permet de le rendre plus responsable.

Permettre au salarié de contribuer aux efforts de communication de la marque lui permet de se sentir fier de représenter la marque. Il va être plus performant car il va avoir un sentiment d’appartenance à la marque.

Les enjeux de l'employee advocacy

Les collaborateurs ont en effet besoin de donner du sens à leur travail, c’est d’ailleurs un point très important chez LEWIS : le collaborateur et la marque avancent ensemble.

Mettre en place un programme d’ambassadeurs permet de mieux informer les salariés sur l’actualité de l’entreprise et de l’industrie, pouvez-vous nous en dire plus ?

L’information circule très vite aujourd’hui et fédérer les salariés autour d’un programme d’employee advocacy permet aux entreprises d’échanger rapidement, de manière instantanée à l’échelle internationale.

L'employee advocacy et la transformation digitale

Les entreprises sont en alerte et elles doivent aujourd’hui être en mesure de communiquer de manière instantanée en interne comme en externe.

Là où des entreprises avaient tendance à associer la prise de parole des salariés sur les réseaux sociaux à un risque voient aujourd’hui le potentiel des réseaux sociaux pour renforcer la collaboration et les échanges entre les salariés.

Retrouvez toute l’actualité de LEWIS France sur Twitter. Vous pouvez également suivre l’actualité de Marie-Laure Laville, General Manager de LEWIS France et découvrir son dernier ouvrage Les Relations Presse à l’heure du digital – des influenceurs aux ambassadeurs… 

Téléchargez notre livre blanc pour en savoir plus sur l'Employee Advocacy sur les réseaux sociaux

Articles récents

Archives

Tags

L’engagement des salariés est un enjeu majeur pour l’entreprise, non seulement pour attirer de nouveaux talents mais aussi pour les retenir. Bien qu’augmenter l’engagement des salariés soit une priorité pour les entreprises, cet objectif est difficile à atteindre dans la pratique : la dernière étude de Gallup a montré qu’à l’échelle mondiale, seulement 13% des salariés se sentent engagés. En parallèle, les marques sont amenées à repenser leurs stratégies de communication digitale pour faciliter le partage d’informations en interne comme en externe.

Face à ces enjeux, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mettre en place un programme d’employee advocacy sur les réseaux sociaux : en suivant l’actualité de l’entreprise et de l’industrie en temps réel et en la partageant spontanément sur les réseaux sociaux, les collaborateurs deviennent des ambassadeurs. Ils développent ainsi leur sentiment d’appartenance à l’entreprise et leur personal branding tout en renforçant l’image de l’entreprise. 

LEWIS a signé un partenariat avec Smarp pour développer son offre Employee Activate permettant aux salariés de devenir des ambassadeurs sur les réseaux sociaux.

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Marie-Laure Laville, auteure de Les Relations Presse à l’heure du digital – des influenceurs aux ambassadeurs… et General Manager de LEWIS France sur les enjeux de l’employee advocacy :

Bonjour Marie- Laure, pourquoi encourager les salariés à prendre la parole sur les réseaux sociaux est devenu essentiel pour les marques ?

Les collaborateurs sont tout simplement de vrais ambassadeurs : un salarié qui est fier de travailler pour l’entreprise va naturellement parler d’elle sur les réseaux sociaux. Par exemple, nous organisons tous les ans chez LEWIS un Delta Day permettant aux collaborateurs de se rassembler, étant donné que nous avons des bureaux dans plusieurs pays. Les collaborateurs prennent au cours de ces activités des photos et ils les partagent spontanément sur les réseaux sociaux en ajoutant des commentaires personnalisés.

Marie-Laure Laville

Je pense que le facteur humain est très important pour une entreprise. L’émotion générée par les salariés va créer de l’intérêt pour la marque, elle va générer des leads et du trafic vers le site web de l’entreprise tout en renforçant l’image de la marque.

Des entreprises mettent d’ailleurs en place des programmes visant à améliorer le bien-être au travail et à renforcer l’engagement des collaborateurs : 75% des salariés partagent le contenu de leur entreprise sur un ou plusieurs de leurs réseaux sociaux personnels par sentiment de fierté ou d’appartenance à leur entreprise.

Le partenariat de LEWIS avec Smarp s’inscrit dans la lignée de l’offre Employee Activate de LEWIS, pourquoi avoir choisi Smarp dans le cadre de ce partenariat ?

La solution Smarp allie des fonctionnalités performantes avec une simplicité d’utilisation : Smarp est une solution clé en main, intuitive, qui facilite le partage de contenus via les salariés sur les réseaux sociaux. Le système de gamification qui est proposé rend la prise de parole des collaborateurs ludique.

L'employee advocacy sur les réseaux sociaux

De plus, Smarp permet de mesurer les résultats obtenus, notamment l’EEMV (Estimated Earned Media Value) qui est un indicateur très important pour les marques.

Quelles sont d’après vous les bonnes pratiques à adopter en matière d’employee advocacy ?

Je pense qu’il faut sensibiliser les salariés et surtout les rendre fiers de la marque. Il faut être à l’écoute des collaborateurs et créer un lien de confiance pour déclencher l’envie de parler spontanément de l’entreprise notamment sur les réseaux sociaux.

L'employee advocacy et l'engagement des salariés

La transmission des valeurs de l’entreprise est aussi une étape clé. Impliquer davantage les collaborateurs dans la culture de l’entreprise est essentiel, par exemple en organisant des events.

Renforcer la collaboration entre les jeunes professionnels et ceux qui ont plus d’ancienneté dans l’entreprise est aussi une approche intéressante car ils ont différentes expertises et façons de travailler et ils n’ont pas la même manière d’appréhender les réseaux sociaux.

L'engagement du collaborateur

Il faut laisser place à la créativité et laisser aux salariés la liberté de s’exprimer : l’employee advocacy est une démarche volontaire, il ne faut pas contraindre les collaborateurs à s’exprimer sur les réseaux sociaux.

Il faut montrer aux salariés l’intérêt d’être connectés et d’être actifs sur les réseaux sociaux. Par contre, il faut les sensibiliser aux bonnes pratiques en mettant par exemple en place une charte.

Quelle est la plus-value d’une telle démarche pour l’entreprise et pour les collaborateurs ?

Vous avez différentes raisons qui encouragent les entreprises à aider les salariés à devenir des ambassadeurs sur les réseaux sociaux :

✔  Cette démarche permet de fédérer des idées, des avis.

Je pense en effet que l’intelligence collective fait le succès d’une entreprise. L’employee advocacy permet à la marque d’être au plus près de ses collaborateurs ; il s’agit d’un bon indicateur pour comprendre les attentes des salariés.

Citation Marie-Laure Laville : L'employee advocacy permet à la marque d'être au plus près de ses collaborateurs

 Le fait d’impliquer le salarié dans la stratégie de communication de l’entreprise permet de le rendre plus responsable.

Permettre au salarié de contribuer aux efforts de communication de la marque lui permet de se sentir fier de représenter la marque. Il va être plus performant car il va avoir un sentiment d’appartenance à la marque.

Les enjeux de l'employee advocacy

Les collaborateurs ont en effet besoin de donner du sens à leur travail, c’est d’ailleurs un point très important chez LEWIS : le collaborateur et la marque avancent ensemble.

Mettre en place un programme d’ambassadeurs permet de mieux informer les salariés sur l’actualité de l’entreprise et de l’industrie, pouvez-vous nous en dire plus ?

L’information circule très vite aujourd’hui et fédérer les salariés autour d’un programme d’employee advocacy permet aux entreprises d’échanger rapidement, de manière instantanée à l’échelle internationale.

L'employee advocacy et la transformation digitale

Les entreprises sont en alerte et elles doivent aujourd’hui être en mesure de communiquer de manière instantanée en interne comme en externe.

Là où des entreprises avaient tendance à associer la prise de parole des salariés sur les réseaux sociaux à un risque voient aujourd’hui le potentiel des réseaux sociaux pour renforcer la collaboration et les échanges entre les salariés.

Retrouvez toute l’actualité de LEWIS France sur Twitter. Vous pouvez également suivre l’actualité de Marie-Laure Laville, General Manager de LEWIS France et découvrir son dernier ouvrage Les Relations Presse à l’heure du digital – des influenceurs aux ambassadeurs… 

Téléchargez notre livre blanc pour en savoir plus sur l'Employee Advocacy sur les réseaux sociaux

L’engagement des salariés est un enjeu majeur pour l’entreprise, non seulement pour attirer de nouveaux talents mais aussi pour les retenir. Bien qu’augmenter l’engagement des salariés soit une priorité pour les entreprises, cet objectif est difficile à atteindre dans la pratique : la dernière étude de Gallup a montré qu’à l’échelle mondiale, seulement 13% des salariés se sentent engagés. En parallèle, les marques sont amenées à repenser leurs stratégies de communication digitale pour faciliter le partage d’informations en interne comme en externe.

Face à ces enjeux, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mettre en place un programme d’employee advocacy sur les réseaux sociaux : en suivant l’actualité de l’entreprise et de l’industrie en temps réel et en la partageant spontanément sur les réseaux sociaux, les collaborateurs deviennent des ambassadeurs. Ils développent ainsi leur sentiment d’appartenance à l’entreprise et leur personal branding tout en renforçant l’image de l’entreprise. 

LEWIS a signé un partenariat avec Smarp pour développer son offre Employee Activate permettant aux salariés de devenir des ambassadeurs sur les réseaux sociaux.

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Marie-Laure Laville, auteure de Les Relations Presse à l’heure du digital – des influenceurs aux ambassadeurs… et General Manager de LEWIS France sur les enjeux de l’employee advocacy :

Bonjour Marie- Laure, pourquoi encourager les salariés à prendre la parole sur les réseaux sociaux est devenu essentiel pour les marques ?

Les collaborateurs sont tout simplement de vrais ambassadeurs : un salarié qui est fier de travailler pour l’entreprise va naturellement parler d’elle sur les réseaux sociaux. Par exemple, nous organisons tous les ans chez LEWIS un Delta Day permettant aux collaborateurs de se rassembler, étant donné que nous avons des bureaux dans plusieurs pays. Les collaborateurs prennent au cours de ces activités des photos et ils les partagent spontanément sur les réseaux sociaux en ajoutant des commentaires personnalisés.

Marie-Laure Laville

Je pense que le facteur humain est très important pour une entreprise. L’émotion générée par les salariés va créer de l’intérêt pour la marque, elle va générer des leads et du trafic vers le site web de l’entreprise tout en renforçant l’image de la marque.

Des entreprises mettent d’ailleurs en place des programmes visant à améliorer le bien-être au travail et à renforcer l’engagement des collaborateurs : 75% des salariés partagent le contenu de leur entreprise sur un ou plusieurs de leurs réseaux sociaux personnels par sentiment de fierté ou d’appartenance à leur entreprise.

Le partenariat de LEWIS avec Smarp s’inscrit dans la lignée de l’offre Employee Activate de LEWIS, pourquoi avoir choisi Smarp dans le cadre de ce partenariat ?

La solution Smarp allie des fonctionnalités performantes avec une simplicité d’utilisation : Smarp est une solution clé en main, intuitive, qui facilite le partage de contenus via les salariés sur les réseaux sociaux. Le système de gamification qui est proposé rend la prise de parole des collaborateurs ludique.

L'employee advocacy sur les réseaux sociaux

De plus, Smarp permet de mesurer les résultats obtenus, notamment l’EEMV (Estimated Earned Media Value) qui est un indicateur très important pour les marques.

Quelles sont d’après vous les bonnes pratiques à adopter en matière d’employee advocacy ?

Je pense qu’il faut sensibiliser les salariés et surtout les rendre fiers de la marque. Il faut être à l’écoute des collaborateurs et créer un lien de confiance pour déclencher l’envie de parler spontanément de l’entreprise notamment sur les réseaux sociaux.

L'employee advocacy et l'engagement des salariés

La transmission des valeurs de l’entreprise est aussi une étape clé. Impliquer davantage les collaborateurs dans la culture de l’entreprise est essentiel, par exemple en organisant des events.

Renforcer la collaboration entre les jeunes professionnels et ceux qui ont plus d’ancienneté dans l’entreprise est aussi une approche intéressante car ils ont différentes expertises et façons de travailler et ils n’ont pas la même manière d’appréhender les réseaux sociaux.

L'engagement du collaborateur

Il faut laisser place à la créativité et laisser aux salariés la liberté de s’exprimer : l’employee advocacy est une démarche volontaire, il ne faut pas contraindre les collaborateurs à s’exprimer sur les réseaux sociaux.

Il faut montrer aux salariés l’intérêt d’être connectés et d’être actifs sur les réseaux sociaux. Par contre, il faut les sensibiliser aux bonnes pratiques en mettant par exemple en place une charte.

Quelle est la plus-value d’une telle démarche pour l’entreprise et pour les collaborateurs ?

Vous avez différentes raisons qui encouragent les entreprises à aider les salariés à devenir des ambassadeurs sur les réseaux sociaux :

✔  Cette démarche permet de fédérer des idées, des avis.

Je pense en effet que l’intelligence collective fait le succès d’une entreprise. L’employee advocacy permet à la marque d’être au plus près de ses collaborateurs ; il s’agit d’un bon indicateur pour comprendre les attentes des salariés.

Citation Marie-Laure Laville : L'employee advocacy permet à la marque d'être au plus près de ses collaborateurs

 Le fait d’impliquer le salarié dans la stratégie de communication de l’entreprise permet de le rendre plus responsable.

Permettre au salarié de contribuer aux efforts de communication de la marque lui permet de se sentir fier de représenter la marque. Il va être plus performant car il va avoir un sentiment d’appartenance à la marque.

Les enjeux de l'employee advocacy

Les collaborateurs ont en effet besoin de donner du sens à leur travail, c’est d’ailleurs un point très important chez LEWIS : le collaborateur et la marque avancent ensemble.

Mettre en place un programme d’ambassadeurs permet de mieux informer les salariés sur l’actualité de l’entreprise et de l’industrie, pouvez-vous nous en dire plus ?

L’information circule très vite aujourd’hui et fédérer les salariés autour d’un programme d’employee advocacy permet aux entreprises d’échanger rapidement, de manière instantanée à l’échelle internationale.

L'employee advocacy et la transformation digitale

Les entreprises sont en alerte et elles doivent aujourd’hui être en mesure de communiquer de manière instantanée en interne comme en externe.

Là où des entreprises avaient tendance à associer la prise de parole des salariés sur les réseaux sociaux à un risque voient aujourd’hui le potentiel des réseaux sociaux pour renforcer la collaboration et les échanges entre les salariés.

Retrouvez toute l’actualité de LEWIS France sur Twitter. Vous pouvez également suivre l’actualité de Marie-Laure Laville, General Manager de LEWIS France et découvrir son dernier ouvrage Les Relations Presse à l’heure du digital – des influenceurs aux ambassadeurs… 

Téléchargez notre livre blanc pour en savoir plus sur l'Employee Advocacy sur les réseaux sociaux

Suivez les dernières tendances en matière d’#EmployeeAdvocacy sur les réseaux sociaux

S’abonner au blog

Suivez les dernières tendances en matière d’#EmployeeAdvocacy sur les réseaux sociaux

S’abonner au blog

By | 2017-08-08T11:17:16+00:00 juin 13th, 2017|General|0 Comments

About the Author:

Brand Marketing Specialist @ Smarp, solution de communication digitale et d'employee advocacy.